Logo CdSL

Tract distribué aux commissaires aux données
le 24 septembre 2001


Accueil
Presentation
Actualité
   Actions Indicateur de Page courante
Dangers
Dossiers
Références
Listes
Nouveautés


Informatique et Répression

Une grande messe sur les libertés n'annonce rien de bon pour les libertés. En effet, le spectacle donné en Sorbonne du 24 au 26 septembre n'est ouvert qu'au public pouvant payer 4000 F et celui-ci ne pourra pas accéder à tout puisqu'une séance aura lieu à huis clos  (mais probablement en présence du commissaire au gouvernement français, puisque le loi de 78 lui en donne le pouvoir) ! Que peut-on avoir à cacher aux citoyens quand on dit vouloir les protéger ? En France, il est prévu que les membres de la CNIL resteront nommés par des structures de l'Etat. Quelle indépendance pour la CNIL ? Et donc, quelles garanties pour les libertés ?

Cette réunion internationale arrive dans un contexte d'harmonisation européenne des législations concernant l'informatique et les libertés. En France, le projet de loi visant à modifier la loi de 1978 va enfin être discuté...

On a pu constater ces derniers mois qu'il existait des fichiers concernant les militants interpellés, souvent arbitrairement, lors de différentes manifestations ayant eu lieu en Europe. Ces fichiers se sont échangés, sans aucun controle, entre des pays ayant des "CNILs". Celles-ci n'ont pourtant jamais réagi. Pas plus qu'elles n'ont exprimé leur désaccord lorsque certains états on parlé de créer un fichier européen des manifestants interpellés, alors qu'il était de leur devoir de rappeler à leur gouvernement que les organimes européens tels qu'Europol étaient juridiquement incompétents pour créer ces fichiers. Réunis ensemble aujourd'hui, les commissaires Européens vont-il discuter de ce sujet très critique et les concernant tous, mais pourtant inexplicablement absent du programme de la conférence ?

A l'image de la légalisation du fichier STIC en juillet dernier et de la videosurveillance dont elle a été dessaisie en 1995, il semble bien que la CNIL n'ait d'autre avenir que celui de chambre d'enregistrement du fait accompli.

En 2OO1, nous ne pouvons que constater que des outils de libertés comme l'informatique, la video, l'Internet qui devraient permettre à la société civile de développer de nouveaux rapports sociaux finissent au contraire par l'emprisonner.

CLIFTI
Collectif pour les Libertés Individuelles Face aux Technologies de l'Information
c/o 44, rue Montcalm, 75018 Paris - http://www.clifti.org

AC! - Altern.org - Droits devant!! - CNT Informatique - Federation Anarchiste,
Souriez, vous êtes filmés - Union Syndicale G10 Solidaires-Paris


Début de Page
Page d'Accueil

http://www.clifti.org/comm/t240901.htm
Dernière mise à jour : 24/09/2001